Comment devenir fleuriste et avoir son propre magasin ?

Que ce soit un premier choix de carrière ou une reconversion, le métier de fleuriste attire beaucoup de candidats. Il permet d’exprimer sa créativité et d’assouvir sa passion pour les fleurs. C’est aussi une profession qui permet de nouer des relations humaines avec les clients en transmettant des émotions à travers les compositions. Enfin, c’est l’occasion de créer une activité indépendante et devenir son propre patron.

Se former à son activité

Il n’y a pas de conditions de diplôme pour devenir fleuriste. Pour autant, le métier ne s’improvise pas : il faut acquérir des connaissances horticoles (maîtriser le nom des plantes, leur culture…), savoir organiser son étal, ou encore connaître les techniques pour créer de belles compositions. Il existe pour cela des formations de niveau CAP, Brevet Professionnel et même un Brevet de Maîtrise. Il ne faut pas oublier non plus la possibilité d’effectuer des stages chez des professionnels…

Trouver son local

En moyenne, il faut compter une surface dédiée à la vente de 30 à 70 m². L’atelier pour créer et entreposer les compositions doit mesurer environ 20 m². Enfin, certaines fleurs sont sensibles à la température ou à l’humidité : un lieu de stockage climatisé est aussi à prévoir…

Effectuer les procédures administratives

Lorsque l’on créé une entreprise, un certains nombre de formalités sont à accomplir : en premier lieu, il faut procéder à l’inscription au répertoire des métiers que vous pouvez avoir ici. Cette démarche s’effectue auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Puis, il faut effectuer l’immatriculation au registre du commerce et des sociétés.
C’est une fois ces étapes franchies que le tribunal de commerce vous délivrera le Kbis. Votre entreprise aura alors une existence légale et vous pourrez justifier de votre inscription au registre du commerce.

Financer son projet

Avant de vous lancer, vous devez chiffrer votre projet avec le maximum de précision pour estimer votre besoin en capital.
Tâchez de ne rien oublier :

  • Location ou acquisition du fond et les locaux
  • Stock de départ
  • Matériels
  • Véhicule
  • Chambre climatique pour les plantes…