L’isolation des combles, un investissement d’une grande importance

Le comble est l’endroit qui représente le plus de déperditions thermiques dans une habitation (30 %). Il convient alors d’isoler ses combles aménagés ou perdus afin de profiter d’un bon confort en toutes saisons et de réaliser des économies d’énergie. En été, l’isolation réduit le réchauffement de la pièce. En hiver, elle réduit les fuites de chaleur. Aussi bien en rénovation qu’en construction, l’isolation thermique des combles constitue un investissement vital et devient ainsi une priorité. C’est aussi le moyen le plus rapide pour économiser de l’énergie.

L’isolation des combles habitables

Lors de l’aménagement des combles, il convient de ne pas trop réduire l’espace habitable. Dans cette optique, la mise en œuvre d’isolants minces est requise. Cependant, il faut savoir que ce type d’isolant est considéré comme un complément à l’isolation uniquement. Pour garantir la réussite des travaux d’isolation des combles, il est fortement recommandé de sélectionner des matériaux dont les caractéristiques techniques sont approuvées et dont la performance énergétique est certifiée. Certaines solutions d’isolation performantes évitent la réduction de la surface habitable. Face à deux matériaux isolants d’épaisseur égale, il est conseillé de choisir celui qui offre une résistance thermique très élevée. Cet isolant contribuera à offrir une performance d’isolation optimale. La question qui se pose maintenant est la suivante : peut-on isoler ses combles pour 1 € ?

Une isolation des combles performante

L’isolation des combles, un investissement d’une grande importance

Afin de rentabiliser rapidement l’investissement sur le long terme en réalisant des économies d’énergie, il est recommandé de choisir au préalable des matériaux performants. Dans le cas d’une nouvelle construction, la résistance thermique doit être de 8m².K/W minimum. Le but est de rendre la maison conforme à la RT2012. Dans le cas d’une rénovation, la résistance minimale visée est de 7m2.K/W pour les combles perdus et de 6m2.K/W pour les combles aménagés. Le respect de toutes ces conditions donne droit au crédit d’impôt. Lorsque cela est possible, la mise en œuvre d’une résistance technique très élevée s’impose. Disposer d’une isolation performante contribue à modérer les besoins en énergie pour le chauffage ou le refroidissement de la maison et de ce fait à économiser sur la facture d’énergie. Des travaux d’étanchéité à l’air de la toiture sont exigés pour que l’isolation soit très performante. Pour ce faire, l’artisan applique une membrane d’étanchéité à l’air indépendante et continue sur toutes les structures du comble : rampants, plafond, pied droit et faux comble pour les combles aménagés, et plancher pour les combles perdus. Ce qui est sûr c’est qu’une mise en œuvre de l’isolation thermique performante se fait selon les règles de l’art.

Un confort thermique en plein été

Qu’il s’agisse de combles perdus ou de combles aménagés, il est nécessaire d’opter pour une isolation présentant de fortes résistances thermiques pour éviter les surchauffes estivales dans l’habitat. Puisque la toiture est fortement exposée aux rayons du soleil en été, la température sous toit atteint rapidement les 70°C. Il est ainsi essentiel de réduire au maximum l’infiltration de la chaleur dans la maison. Qu’il soit question de combles perdus ou de combles aménagés, avoir le niveau minimum de résistances thermiques requis permet d’être éligible au crédit d’impôt.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *