Le grand retour des horloges rétro


Dans les années 50 les horloges étaient surtout destinées à donner l’heure, étaient placées à un endroit stratégique dans la maison afin d’informer le maximum de personnes. Le design de ces horloges était assez rudimentaire le côté déco n’était pas la priorité.

Dans les années 60/70 sont arrivées les premières horloges numériques, petit à petit les aiguilles disparaissaient au profit de ces chiffres d’un dessin assez sommaire. De plus est arrivée avec ces chiffres, la couleur. Les horloges sont devenues de vrai arc en ciel, avec parfois des mélanges de couleurs assez psychédéliques.

Le grand retour des horloges rétro

L’industrialisation de la fabrication a fait beaucoup baisser les prix de vente et les ménages se sont équipés de plusieurs horloges dans la maison, et c’est dans ces années-là qu’est né le radio-réveil.

Les années 80/90 ont marqués le pas en ce qui concerne l’aspect des horloges rétro, jusqu’au début des années 2000

Le troisième millénaire a sonné le glas des horloges numériques, petit à petit les aiguilles ont fait leur grand retour. Et avec elles des designs de plus en plus rétro, des formes de plus en plus arabesques, des couleurs plus chaudes comme le beige, la taupe, fini les couleurs criardes des années 70, finies les styles carrés ou rectangulaires, et bienvenus aux horloges rondes et ovales.

Avec les aiguilles sont revenus les balanciers. Au début ces balanciers servaient de moteur aux aiguilles, maintenant ils ne servent que de  déco et une pile s’occupe de gérer le temps.
Un signe de plus, s’il en fallait un, sur le retour des aiguilles, les montres à gousset font aussi leur grand retour. Il y a même des horloges en forme de montre à gousset.

Vous avez remarqué que tout au long de cet article nous n’avons parlé que d’horloge et pas de pendule.
La différence vient du fait qu’une pendule se sert d’un « pendule » pour avancer alors qu’une horloge se sert d’une pile ou d’un accumulateur.