Piscine et enfants : quelles obligations ?

La piscine procure joie et détente pour toute la famille, mais il ne faut surtout pas oublier qu’elle constitue également un danger, notamment pour les enfants. Hygiène et sécurité sont des éléments à privilégier pour garantir une baignade de qualité. Pour ceux qui envisagent de faire construire une piscine, sachez que ces travaux sont soumis à certaines règles. Dans ce article, nous allons parler davantage des mesures de sécurité que chaque propriétaire doit prendre en compte pour une piscine existante ou une nouvelle installation.

La réglementation liée à la sécurité des piscines privatives

D’après la statistique, les noyades sont la deuxième cause de décès d’enfants après la route. En France, elles sont responsables de près de 1000 décès accidentels, dont un sur cinq a lieu dans les piscines privatives. Afin de prévenir les accidents, notamment le risque de noyade, la loi n° 2003-9 du 3 janvier 2003 relative à la sécurité des piscines impose depuis le 1er janvier 2004 la mise en place d’au moins un système de sécurité. Tout propriétaire de piscine privée de plein air semi-enterrée ou enterrée, qu’elle soit d’usage individuel ou collectif est dans l’obligation de sécuriser son bassin avec l’une des 4 solutions préconisées par la loi. Quel que soit le dispositif que vous choisissiez, il doit être conforme à la norme NF, qui est la NF P90-306 pour les barrières de protection, la NF P90-307 pour les alarmes, la NF 90-308 pour les couvertures et la NF P90-309 pour les abris.

La couverture de piscine

Vous pouvez choisir une couverture souple ou rigide. L’idée est de mettre en place un dispositif permettant d’empêcher l’immersion involontaire des enfants de moins de 5,ans. Il doit en outre être résistant au franchissement d’une personne une fois fermée. Plusieurs modèles s’offrent à vous sur le site https://coverline.fr, dont les rideaux de piscine électriques et les volets roulants piscine. Ces derniers jouent deux rôles, dont la protection du bassin et la préservation de la propreté de l’eau. Ils sont également très esthétiques et sont plus discrets qu’un abri ou une barrière.

Piscine et enfants : quelles obligations ?

L’alarme de piscine

Si les utilisateurs de piscine choisissent ce dispositif, c’est grâce à son faible coût par rapport aux autres options et sa simplicité à mettre en œuvre. L’alarme s’adapte également à toutes les piscines, que ce soit une alarme immergée ou une alarme périmétrique. Cependant, il est recommandé d’installer un autre dispositif en complément pour optimiser la sécurité, car il se peut qu’un accident ait lieu sans que personne ne puisse intervenir.

La barrière de protection

La barrière est placée à au moins un mètre en arrière par rapport à la margelle de la piscine. Cela permet aux secours de circuler facilement autour du bassin en cas d’accident. Elle doit être de 110 cm de haut entre deux points d’appui et munie d’un portillon à double verrouillage pour qu’elle soit résistante à l’ouverture d’un enfant. Vous pouvez choisir le matériau qui vous convient pour votre barrière de protection sauf qu’il ne doit pas être complètement opaque afin de pouvoir surveiller la baignade.

L’abri de piscine

Ce dispositif offre une meilleure protection et un confort haut de gamme. Lorsqu’il est fermé, il est totalement impossible pour un enfant d’y accéder. Un abri ne doit pas présenter de bords tranchants, ni sur la partie extérieure que sur la partie intérieure au risque d’entraîner des coupures, des cisaillements et des coincements lorsqu’un enfant tente d’y entrer.