Les alternatives à la climatisation


Les vagues de chaleur successives enregistrées en France au cours de l’été ont fait grimpé le nombre de ventes de système de climatisation. La fameuse « clim » va en effet apporter une fraîcheur salvatrice et un gain de confort dans son logement. Cependant, ce rafraîchissement a un coût, non seulement sur votre facture d’électricité, mais aussi pour l’environnement puisque les émissions de gaz à effet de serre sont particulièrement élevées. Découvrez deux alternatives qui vont vous éviter le recours au climatiseur.

Pompe à chaleur

Source d’économie d’énergie et de confort thermique, la pompe à chaleur (PAC), lorsqu’elle est réversible, chauffe et climatise un appartement ou une maison.

Les alternatives à la climatisation

Cet équipement fonctionne à partir de deux unités, la première installée à l’extérieur et la seconde à l’intérieur de l’habitation. La PAC va puiser la chaleur contenue dans l’environnement naturel (donc gratuite) pour la restituer à l’intérieur.

Dans le cas d’un système réversible, la pompe à chaleur puise la chaleur de l’habitat pour l’évacuer à l’extérieur. On assiste à une inversion du cycle frigorifique qui va permettre de profiter de la fonction rafraîchissement.

Côté économie d’énergie, la pompe à chaleur est extrêmement efficace puisque vous pourrez compter sur un allègement jusqu’à 75% de votre facture. De surcroît, une PAC utilise l’énergie contenue dans l’air, les dépenses en énergies fossiles s’en trouvent donc largement amoindries et vous préserverez les ressources de la planète.

Ce type d’équipement conviendra notamment pour les régions à climat doux. Par exemple, si vous êtes en pleine construction d’une maison à Angers, il sera judicieux d’accueillir une PAC dans votre futur habitat.

Puits provençal

On le connait également sous le nom de « puits canadien » lorsqu’il est utilisé pendant la saison hivernale. Ou bien d’échangeur air/sol. Il serait conseillé de mettre en place ce type d’équipement lors de la construction de votre habitat, compte tenu de contraintes d’installation.

Un puits provençal fonctionne à partir d’une borne située à l’extérieur de la maison qui va capter l’air. Cet air va passer par une canalisation située sous terre, enterrée à environ 1,5m-2m sous-sol, là où la température moyenne reste quasi-constante toute l’année. Et correspond à aux températures de confort (12°-25°) été comme hiver.

L’air récupéré en bout de tuyauterie est donc redistribué à l’intérieur de la maison. Et rafraîchira les pièces de la maison en été et réchauffera l’ai entrant en hiver.

Un puits provençal, système utilisant l’inertie thermique du sol, fait donc office de climatisation naturelle. Et à l’instar de la pompe à chaleur, représente une source d’économie d’énergie et de diminution de l’impact sur l’environnement.